D’où viennent les crampes et les courbatures ?

Apprenez à équilibrer votre alimentation pour éviter les désagréments bien connus des coureurs

Inflammations, douleurs articulaires, crampes, courbatures, sont les ennemis de la performance et de la récupération du sportif.

Ces désagréments sont intimement liés aux taux d’acides présents dans le sang. Les acides qui se présentent comme de petits cristaux acérés sont responsables de la déminéralisation, des inflammations, de la rigidité et du durcissement des tissus.

L’équation est simple : les acides présents dans le corps doivent être neutralisés par des bases (sous forme de minéraux), c’est l’équilibre acido-basique.

Lorsqu’un corps chargé d’acides ne reçoit pas les bases dont il a besoin pour les neutraliser, notamment par l’alimentation, il va compenser en prélevant lui-même les minéraux dont il a besoin dans ses propres tissus. C’est ainsi que les os et articulations, ou encore les dents se fragilisent en perdant leurs propres bases. et que cles acides présents dans les muscles et tissus vont amener inflammation, sècheresse et rigidité.

Il est donc  important pour le sportif, de préserver son équilibre acide/base, afin d’être plus performant et d’obtenir une meilleure récupération, en évitant, douleurs, crampes, courbatures, et usure articulaires !

Comment contrôler son acidité ?

L’acidité dans l’organisme est le résultat de la digestion d’aliments acidifiant d’une part, et de la production d’acides par l’organisme d’autre part, en raison de déficiences ou de stress. Le sport exercé de manière intense est également générateur d’acide.

En temps normal, les acides sont éliminés normalement par la peau (grâce à la sueur) et par les reins. Mais si les acides sont trop nombreux ou si ces deux organes sont faibles, les tissus, organes et os vont littéralement baigner dans l’acide.

Il  faut donc veiller à manger le moins possible d’aliments acidifiant, (le corps en effet sait traiter les acides en quantité modérée), mettre en place une base alimentaire avec  des aliments alcalinisants (porteurs de minéraux), et veiller à ce que les « portes de sortie » des déchets fonctionnent bien.

Quels sont les aliments acidifiants ?

La viande, les protéines animales en général, les légumineuses, les céréales et dérivés (pain, flocons, biscuits…).

Très acidifiants :thé, café, alcool, vin, sucre, aliments industriels, céréales raffinées, fritures, fast-food.

Quels sont les aliments alcalinisants ? 

Légumes verts /colorés crus, fruits doux et de saison, amandes, bananes, châtaignes, graines germées, algues.

Compléments alcalinisants : Herbe d’orge, lithotame, gelée d’aloe vera, quinton isotonic, spiruline, ortie en poudre.

Petits conseils pour éliminer l’acidité présente dans l’organisme :

Drainer  les reins  avec  les plantes « diurétiques » (éliminent l’acide urique) elles sont aussi pour la plupart anti inflammatoires : bouleau, cassis, reine des prés, genévrier, harpagophytum sous forme d’ampoule, gemmothérapie, extrait ou tisane.

Drainer, activer la peau, et la faire transpirer, sport, bains chauds, hammam sont les meilleures méthodes.

Qu’est ce qui accentue l’acidification (à éviter donc en période de préparation ou récupération d’une course) ?

- Le manque de sommeil
- Le stress
- Le manque d’ensoleillement
- La sédentarité

 

On pense à s'hydrater ! 

Enfin, il est primordial de bien s’hydrater avant, pendant et après l’effort. L’eau contient des sels minéraux et oligo-éléments qui ont un rôle prépondérant dans l’activité musculaire. En course, il est recommandé de boire à chaque ravitaillement. N'attendez pas d'avoir soif pour boire ! 

 

les recettes

Smoothie banane amande cacao d'HappynGood

Smoothie banane amande cacao d'HappynGood

Barre énergétique abricots secs- cajou - açaï

à découvrir également