Que manger lorsqu'on bouge moins ?

Lorsque l’on a une discipline sportive bien réglée et que l’on connait son corps, la composition des repas se cale tout naturellement au fur et à mesure du temps sur ces habitudes. Cependant avec une baisse d’activité, garder la même alimentation peut vite engendrer un déséquilibre.

Voici quelques conseils pour adapter le contenu de vos repas à la baisse d’activité et conserver votre forme physique.

Lorsque l’on a une discipline sportive bien réglée et que l’on connait son corps, la composition des repas se cale tout naturellement au fur et à mesure du temps sur ces habitudes.
Cependant avec une baisse d’activité, garder la même alimentation peut vite engendrer un déséquilibre. La cause est un apport d’énergie trop important  pour des dépenses insuffisantes. Cela entraîne une augmentation des surcharges dans le corps et peut donner lieu à divers inconforts. L’idée est aussi de prendre le temps de cuisiner des aliments frais, les moins transformés possibles gorgés de vie et de nutriments.

Prêtez attention à la quantité et la qualité de certains aliments :

Féculents : il est intéressant de diminuer les apports de gluten, pâtes, pain, céréales type flocon d’avoine, mueslis, granolas ainsi que les légumineuses comme les pois-chiche, lentilles.  Ils  sont pour les naturopathes difficiles à digérer et génèrent des déchets que le corps peut avoir du mal à éliminer en temps de repos.

Privilégiez, en petite quantité de préférence, des féculents doux et digestes comme les pommes de terre, patates douce, courges, millet, quinoa, riz, biscottes sans gluten…

 

Protéines : qu’elles soient végétales ou animales les protéines sont acidifiantes. En excès, elles peuvent provoquer inflammations, raideurs, crampes ou courbatures, capables de se manifester même en période d’immobilité.

-Les œufs, les fromages frais à base de lait cru, la viande blanche, le poisson, sont de bons apports cependant évitez de les associer entre eux au cours d’un même repas. Pensez à les accompagner de légumes verts, salade vertes, d’herbes fraîches. Riches en minéraux  ces végétaux ont la capacité de neutraliser les acides.

-Les protéines végétales peuvent s’avérer tout autant acidifiantes : haricots secs, pois-chiche, lentilles, tofu gagnent à être consommés petite quantité.

En revanche vous pouvez compenser avec de la spiruline, de l’avocat, chanvre, quinoa, amandes  qui sont de très bonnes sources de protéines tout en étant peu acidifiantes.

 

Les stimulants :  Vous en avez probablement moins besoin et cela peut être l’occasion de baisser ce type d’apport. Caféine, théine, préparations ultra transformées à base de sucre et autres préparations énergétiques surmènent notre organisme.

En cas de fatigue tournez-vous vers de super-aliments toniques à la fois doux et adaptogènes comme la maca, la gelée royale, le guarana de bonne qualité.

 

A privilégier

Les fruits et légumes frais

Ce sont les meilleurs aliments pour contrer une faible activité car ils sont très digestes, génèrent peu de toxines et fournissent une eau organique incomparable. Ils contribuent à préserver l’équilibre acido-basique, de bonnes éliminations et une bonne circulation sanguine.

Frais et d’origine biologique ils sont surtout porteurs de vie, élément qui fait tant défaut aux produits transformés.  Cette notion couplée aux précieux nutriments qu’ils contiennent, tels que la chlorophylle, les enzymes, compensent un mode de vie coupé de la nature.

Le matin :

Pourquoi ne pas tester des boissons sans théine ou caféine. Infusions, café de céréales, chicorée, cacao cru, laits végétaux…A adoucir avec des sucres naturels : miel, agave, coco…

Mangez lorsque la faim arrive : smoothie avec banane + graines de chanvre + miel + eau, jus de légumes frais à l’extracteur, ou encore quelques amandes et fruits déshydratés trempés une nuit dans de l’eau, quelques biscotte sans gluten + miel ou beurre cru … 

Le midi :

>Préparez-vous une salade gorgée de vitamines avec des aliments frais et vivants :

Prenez le temps de râper, émincer vos légumes : carottes, radis noir, betteraves, céleri rave, salade verte, fenouil, céleri branche, pousses d’épinards, chou chinois, endives, avocat…

Agrémentez avec des aliments ultra riches en nutriments : graines germées, algues, légumes lacto-fermentés qui ne nécessitent aucune préparation.

Les oléagineux : amandes, cajou, graines de tournesol, courge, sésame, donnent du croquant à toutes les salades et des acides gras de qualité.

Les super aliments : spiruline, chanvre, graines de lin, ultra concentrés en nutriments apportent un surcroît de vitamines, antioxydants et enzymes précieux.

Les fruits déshydratés : raisins secs, dattes, figues sèches en dés se marient à merveille aux crudités…

Les fines herbes fraîches : persil, coriandre, ciboulette, cerfeuil, basilic, sont des réservoirs d’antioxydants vitamines et minéraux vous pouvez les ajouter partout.

Assaisonnez avec une huile riche en oméga 3, lin, cameline, noix, ou colza, un filet de citron ou  encore du vinaigre de cidre non pasteurisé.

>Complétez avec des légumes cuits :

Cuisinez-les à l’étouffée dans fond d’eau légèrement salé à couvert, ou bien à la vapeur, afin de préserver leurs nutriments au maximum. Servez-les avec votre huile d’olive préférée ou une noix de  beurre cru, agrémentez largement de fines herbes fraîchement émincées.         

>Accompagnez au choix :

D’une omelette ou d’œufs pas trop cuits (jaune coulant pour les vitamines) ou de viande blanche, de poisson cuisiné en papillote ou à la vapeur, ou encore de fromage cru type crottin.

>Choisissez un féculent doux : pomme de terre, riz demi-complet, quinoa, biscotte sans gluten, galette 100% sarrasin…

>En dessert : une compote sans sucre, ou encore des pommes cuites au four saupoudrées de cannelle terminent parfaitement le repas.

 

Collation :

Là encore un smoothie ou un jus à l’extracteur sera parfait. C’est aussi le meilleur moment de la journée pour manger des fruits frais à choisir bien mûrs.

 

Dîner:

Pour un bon sommeil éloignez-le repas le plus possible de l’heure du coucher, à composer sur le même modèle que celui du midi. Vous pouvez aussi l’alléger. Faites-vous par exemple une soupe de légumes verts à base de poireaux, courgettes, épaissie avec une seule pomme de terre (ou pas !).  Servez avec un bon filet d’huile végétale ou du beurre cru, saupoudrez  de graines de tournesol, gomasio, graines de lin moulues avec des herbes fraîches.

Là encore en dessert une banane vapeur (un délice), ou fruit cuit finiront parfaitement ce repas.

les recettes

Smoothie banane amande cacao d'HappynGood

Green smoothie
Salade crue détox
Salade de fruits énergisante

à découvrir également