Sensibilités saisonnières : nos conseils pour bien vivre le printemps !

.  

Certains redoutent les premiers maux printaniers : nez qui pique, éternuements, congestion, démangeaisons, irritation des yeux. On vous donne tous nos conseils pour diminuer et éviter ces petits désagréments naturellement !

On détoxifie son organisme !

Le printemps est le moment idéal pour offrir un bon nettoyage de printemps à votre organisme ! En naturopathie on dit qu’il s’agit de la saison de l’organe foie, qui lui-même est directement concerné par les sensibilités saisonnières. On va donc le soulager en adoptant une alimentation hypotoxique excluant produits laitiers, céréales et légumineuses, sucres, excès de viandes, idéalement pendant 20 jours (mais quelques jours c'est déjà très bien !).

On compose ses repas de légumes crus et cuits, d'œufs, de poisson, de quinoa et de fruits frais en dehors des repas. On peut aussi manger des pomme de terre en petites quantités.

Parallèlement, on draine son foie en misant sur les plantes : du romarin en gemmothérapie (bourgeon) ou encore un mélange radis noir / artichaut / curcuma en ampoules ou en comprimés.
 

On fait le plein d'Oméga 3

Une fois la cure terminée on peut ajouter à son alimentation des omégas 3 sous forme de compléments alimentaires ou de l’huile de lin, qui ont une action positive sur les défenses naturelles.

En période « sensible », il est préférable d'éviter le blé, les produits laitiers (consommez éventuellement des crottins de chèvre ou de brebis à base de lait cru) car ils sensibilisent la flore intestinale et cette dernière joue un rôle important au niveau de l'immunité. Pour les féculents, favorisez les féculents potagers (pommes de terre, patates douces, courges etc,) plutôt que les céréales et les légumineuses (blé, orge, avoine, lentille, soja, pois chiche…).


Quels compléments alimentaires prendre en prévention ?

Le bourgeon de cassis : anti-inflammatoire, il soutient les défenses naturelles.
MSM ou soufre organique : a également une action anti-inflammatoire, analgésique et anti-oxydante.
L’œuf de caille : son albumen renferme un principe actif qui a une action positive contre les sensibilités saisonnières.
La quercetine : pigment à action anti-inflammatoire.
Le curcuma : protecteur du foie, anti-inflammatoire, et anti-oxydant.
Les probiotiques : renforcent les défenses naturelles, conseillés aussi en cas de sensibilité à certains aliments.
Huile essentielle* d’estragon :1 goutte sur un mouchoir ou à respirer plusieurs fois par jour.
Huile essentielle* de lavande fine : en diffusion pour assainir et négativer l’atmosphère.

*  Les HE ont des contre - indications, vérifier les indications du  fabriquant.

les recettes

Smoothie banane, poire & coriandre

Carpaccio détox betterave, radis noir et gingembre

Soupe au chou-fleur, carotte et cumin

à découvrir également